Au pays de Georges Lapassade

Lapassade.jpg

Invité à l’université d’anthropologie au coeur du pays Basque Français, nous nous sommes rendus avec Philippe de Laborde, neveu de Georges Lapassade, à Arbus, lieu de naissance et d’inhumation de ce dernier aux environs de Pau.

Devoir de mémoire pour celui qui nous a initié, à Essaouira, à notre propre culture, et auquel nous espérons un jour rendre hommage alternativement à Biarritz et à Essaouira. A Irissarry, lors de ma communication sur la culture populaire au Maroc, il a souvent été question de lui. Mais quand on a connu un maitre et un ami plein de vie il est difficile d’en parler au passé…

Voici donc les images de ce moment de recueillement au coeur de cette France profonde d’où est issu et où repose désormais à jamais notre regretté Georges Lapassade : c’est la note la plus grave et la plus triste de tout ce blog…

g1.JPG

Sur les traces de Georges Lapassade en pays Béarnais…

début.JPG

Au loin, le village d’Arbus d’où est originaire Georges Lapassade

g7.JPG
Notre arrivée à Arbus le village où était né Georges Lapassade
g4.JPG
Sa maison …
g9.JPG
Un membre de sa famille qui vit toujours au village
g12.JPG
Une proche parente de Georges nous accueille
p.JPG
Elle s’entretient davantage avec Philippe de Labiorde le neveu de Georges
g15.JPG
Georges repose désormais au caveau familial derrière l’eglise du village : par delà les religions, il est toujours pénible de savoir in situ qu’un ami qu’on a connu si vif et vivant n’est plus… Mais son âme s’adresse à vous comme s’il est toujours là. On ressent de l’émotion mais surtout beaucoup de reconnaissance envers celui qui vous a initié au  savoir vivant, à une certaine forme d’écriture ethnographique, et à une certaine ascèse de l’écriture : le journal de route…
g18.JPG
A Pau nous passons devant le palais où les Français avaient assigné à résidence l’Emir Abdelkader avant son départ pour Damas où il sera enterré auprès du tombeau d’Ibn Arabi. Philippe de Laborde m’apprend que l’un des fils de l’Emir est enterré par là…
m.JPG

Toujours lors de notre dérive à Pau : un monument est dédié aux morts des deux grandes guerres mondiales. En bas est écrit: Algérie, Maroc, Tunie, sans doute par allusion aux soldats maghrébins…

g19.JPG
Nous quittons Pau: un pays quelque peu gris, quelque peu triste auquel Georges Lapassade n’est revenu que pour mourir: qu’il repose en paix. C’était le vendredi 9 juillet 2010
Abdelkader Mana
c.JPG
Publicités